Comment manger les asperges vertes ?

Comment manger les asperges vertes ?
4.8 (95%) 4 votes

Comment manger les asperges vertes ? Dès la première moitié du XVIIe siècle, Nicholas Culpeper, médecin anglais, vantait les vertus médicinales de l’asperge, censée favoriser l’élimination des calculs rénaux, calmer les maux de dents et stimuler le désir.

Comment manger les asperges vertes ? On sait aujourd’hui que l’asperge contient de la provitamine A, différentes vitamines du groupe B, de la vitamine C, ainsi que des sels minéraux et des oligo-éléments. Mais c’est avant tout sa teneur en asparagine, un acide aminé qui stimule plus particulièrement les fonctions rénales, qui lui confère une valeur médicinale. Depuis toujours, ce légume insolite de la famille des liliacées dont l’ail fait aussi partie est considéré comme un met particulièrement délicat. Elle pousse à l’état sauvage dans tout le bassin méditerranéen, où elle est volontiers cueillie et vendue sur le bord des routes ou aux abords des marchés. Légère et très parfumée, elle est souvent utilisée pour garnir des omelettes.

Dans ce cas, Comment manger les asperges vertes ? Commencez par vous procurer un distributeur de céréales vintage pour stocker les multiples grains et céréales qui s’agrémentent à merveille avec vos asperges. Tout comme la frêle espèce sauvage, l’asperge verte cultivée doit sa couleur à son exposition à la lumière du soleil. Très en faveur dans les pays d’Europe du Sud, cette variété a un goût plus fort, se passe généralement d’épluchage et cuit plus rapidement ; autant d’avantages que tout cuisinier et toute cuisinière ne manque pas d’apprécier.

Les maraîchers s’intéressent également à la culture de l’asperge verte : le buttage de la terre, opération fastidieuse, n’est pas nécessaire, et la récolte à la main pratiquée au-dessus du sol est plus facile. Ce type de culture a pro­duit diverses variétés d’asperges vertes.

Comment manger les asperges vertes ?

Comment manger les asperges vertes ? Il existe par ailleurs différentes variétés asperges blanches, et d’autres techniques de cul­ture leur sont adaptées. Un éplucheur multifonctionnel noir vous sera utile pour décortiquer vos asperges. Pour que les pousses ne dépassent pas 25 cm de hauteur environ, on pratique une butte de terre au-dessus des racines plantées en rangs. Ce sont les agricul­teurs hollandais qui inventèrent ce procédé au XIXe siècle. Lorsque la surface de la butte com­mence à se craqueler, il est temps de couper les asperges.

Le bourgeon terminal sera de couleur blanche, ou violette s’il a eu le temps de voir la lumière. Si la préparation de l’asper­ge blanche est fastidieuse, car il faut l’éplucher, sa saveur est en revanche plus délicate. Qu’elles soient vertes ou blanches, originaires du Sud ou du Nord, les asperges de culture biologique présentent un avantage incontes­table : elles ne contiennent pas les pesticides abondamment employés, par les méthodes de culture traditionnelle.

Quand récolter les asperges ?

Les asperges se récoltent au début du printemps en Europe du Sud, tandis que la pleine saison a lieu en mai et en juin dans les pays du centre et du nord de l’Europe. Pour ne pas fatiguer trop tôt les plants, dont la durée de vie varie de 10 à 12 ans, on ne cueille ou ne coupe les asperges que durant un mois. On laisse ensuite pousser un sous-arbrisseau, qui fournit aux racines les réserves de substances nutritives nécessaires pour l’année à venir, et meurt de lui-même à l’automne.

Pour être savoureuse, l’asperge doit être fraîche, ri­gide et pouvoir se casser net. La tige et la base ne doivent pas être desséchées, cette dernière ne doit pas non plus noircir. Les pointes ouvertes et molles ne sont pas bon signe. Les asperges se conservent au réfrigérateur, enveloppées dans un torchon humi­de. Comment manger les asperges vertes ? Plus que tout autre espèce, il faut déguster ce légume précieux le plus rapidement possible.

Gratin d’asperges

1,5 kg d’asperges vertes

3 tranches de pain complet    

135 g de beurre ramolli          

100 g de fromage râpé fin

Sel marin

Éplucher le tiers inférieur des asperges et couper la base filandreuse.

Faire cuire rapidement les asperges à l’eau bouillante salée, les sortir de l’eau et les laisser bien égoutter. Beurrer légèrement un plat allant au four, et y déposer les asperges en couches successives.

Émietter les tranches de pain et les mélanger au res­tant de beurre et au fromage râpé. Parsemer les as­perges de la préparation.

Enfournez pendant 10 minutes sous le gril pour gratiner.

Risotto aux asperges

400 g d’asperges vertes

400 g d’asperges blanches    

4 cuil. à soupe de beurre       

100 ml de crème fleurette       

1 petit oignon         

300 g de riz rond complet

100 ml de vin blanc sec

100 g de gruyère râpé           

Sel marin

Éplucher le tiers inférieur des asperges vertes et les asperges blanches sur toute la longueur, enlever les bases filandreuses. Couper les asperges en morceaux et réserver les pointes.

Faire cuire les asperges blanches 5 minutes à l’eau bouillante salée additionnée d’une cuillerée à soupe de beurre, ajouter les asperges vertes et poursuivre la cuis­son pendant 10 minutes. Sortir les légumes de l’eau, les laisser tiédir et les réduire en purée avec la crème.

Porter l’eau de cuisson des asperges à ébullition. Hacher finement l’oignon et le faire fondre dans le reste de beur­re jusqu’à ce qu’il devienne translucide. Ajouter le riz et le faire revenir en remuant jusqu’à ce qu’il devienne translu­cide à son tour. Mouiller ensuite avec le vin blanc.

Après évaporation du vin, mouiller peu à peu avec l’eau de cuisson des asperges bouillante environ 1,3 litre en tout en laissant le liquide s’évaporer à chaque fois. Après 40 à 50 minutes, ajouter la purée et les pointes d’asperges réservées, poursuivre la cuisson encore 10 minutes. Incorporer le fromage et laisser mijoter 1 mi­nute. Servir le risotto dans des assiettes à soupe.

Soupe claire aux asperges

500 g de blanc de poulet

1 échalote                              

3 cuil. à soupe de beurre

100 ml de vin blanc sec

500 ml de bouillon de volaille

400 g d’asperges blanches

400 g d’asperges vertes         

200 g de haricots mange-tout

1 cuil. à soupe de ciboulette finement hachée

1 cuil. à soupe de persil finement haché

Sel marin

Débarrasser les morceaux de poulet de leur peau et des parties filandreuses, et couper en petits cubes. Hacher finement l’échalote, la faire fondre dans le beurre jusqu’à ce qu’elle soit translucide, y faire alors revenir la viande et mouiller avec le vin blanc.

Après évaporation du vin, verser le bouillon de volaille et 400 ml d’eau, porter à ébullition et laisser cuire à feu doux.

Bien éplucher les asperges blanches, couper la base filandreuse et tailler les tiges en tronçons de 3 cm.

Éplucher le tiers inférieur des asperges vertes, éliminer la base filandreuse et les tiges en morceaux de même grosseur.

Ajouter les mange-tout et les tronçons d’asperges blanches au poulet et, au bout de 5 minutes, les morceaux d’asperges vertes ;

laisser cuire le tout environ 15 à 20 minutes. Saler et saupoudrer les herbes au moment de servir.